KrISS feed 8 - Un simple et superbe (ou stupide) lecteur de flux. Par Tontof
  • Thursday 18 December 2014 - 00:03
    Vous avez envie de vous divertir avec une actualité différente offert par un média libre et indépendant ? Pourquoi ne pas visiter alors http://www.letopduweb.fr/ qui proposera bientôt cette options avec des auteurs journaliste amateurs qui écrivent sur l'actu tout les jours mais avec des avis différents. il n'est pas dans notre intérêt de prendre partie, nous voulons à travers notre charte laissé la disposition de notre support pour que mr et mme tout le monde puisse disposé de ce droit. Si votre article est originale et que plusieurs journaliste le remarque, vous serez récompensé par la mise en avant sur notre page d'accueil, soyez patient, mon projet c'est pour très prochainement.
  • Thursday 18 December 2014 - 00:03
    Apprendre Excel, c'est le blog de référence pour celles et ceux qui souhaitent s'initier au tableur de Microsoft. Des fonctionnalités les plus basiques telles que créer une somme ou un graphique aux formules les plus complexes, Apprendre Excel vous accompagne dans votre apprentissage. Le blog compte de nombreux articles et vous permet ainsi de sélectionner, au fur et à mesure de votre formation, les tutoriels les plus pertinents. Chaque article est suffisamment complet et illustré pour que chaque internaute réussisse à reproduire les exemples mis en avant. Et si par malheur ce n'était pas le cas, l'équipe d'Apprendre Excel est disponible en permanence sur les réseaux sociaux.
  • Wednesday 17 December 2014 - 23:58
    PIRATAGE - Sony Pictures a annoncé mercredi qu'il renonçait à sortir aux Etats-Unis son film L'interview qui tue! (The Interview en version originale) après les menaces brandies par des pirates informatiques qui ont dérobé de nombreuses informations à ce studio poids lourd d'Hollywood.

    Le film, une parodie sur un complot fictif de la CIA pour assassiner le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, devait sortir le jour de Noël. "Au regard de la décision prise par une majorité de cinémas de ne pas présenter le film L'interview qui tue, nous avons décidé de ne pas le sortir en salles", a indiqué Sony dans un communiqué.

    Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.

    Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.
  • Wednesday 17 December 2014 - 23:45
    La gauche bretonne salue les efforts du Pacte, l’opposition parle d’enfumage. Où est la vérité ?Les engagements de l’Etat ont été tenus. Bien sûr, on peut toujours discuter sur tel ou tel point mais le redressement de Doux et la reprise de Tilly-Sabco sont la démonstration que le gouvernement, tout particulièrement avec Stéphane Le Foll, et les collectivités se sont mobilisés. Les engagements  seront renforcés par la signature du contrat de plan 2015-2020. Il va mobiliser plus d’un milliard d’euros de l’État et de la région, dont 525 millions apportés par l’État.L’Etat mobilisera également 630 millions d’euros pour les investissements d’avenir ou encore la rénovation urbaine à Brest, Rennes et Lorient. L’Union européenne apportera pour sa part un milliard d’euros. Une dynamique est donc enclenchée avec quatre grandes priorités pour retrouver la croissance et la confiance.Quelles sont ces quatre priorités ?D’abord, les transports, avec la mise à deux fois deux voies de la RN 164, un enjeu majeur pour améliorer l’accessibilité et le développement du centre Bretagne, avec les pôles multimodaux des gares de Rennes, Saint-Brieuc, Lorient, Quimper, Redon, Morlaix, et Guingamp en perspective de l’arrivée de la LGV en 2017, projet cher à Jean-Yves Le Drian. [Manuel Valls a également déclaré que l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes se ferait]Deuxième priorité : l’enseignement supérieur et la recherche, avec le déploiement du pôle d’excellence en cybersécurité, l’agriculture et l’agronomie, la biologie et l’environnement. Et bien sûr aussi les sciences et les technologies de la mer qui sont au cœur de l’identité bretonne. Il y a là un défi simple et important pour l’avenir : déployer des grandes infrastructures de recherche dans le domaine du maritime, valoriser les ressources biologiques marines grâce à l’observation et la modélisation des changements environnementaux et climatiques.Troisième priorité : la transition écologique avec, en particulier, les énergies marines renouvelables.Et enfin, le volet territorial avec l’idée de soutenir les territoires ruraux, de conforter la place et l’attractivité des villes, petites et moyennes, et d’appuyer les coopérations et stratégies de Brest et Rennes qui deviendront des métropoles au 1er janvier 2015. Je signerai d’ailleurs à Rennes l’acte de création de la métropole.Le contenu culturel du Pacte de la Bretagne est pour vous capital…Bien sûr, car la culture, c’est une richesse essentielle pour la région. Nous avons ainsi renouvelé la convention entre le Centre national du cinéma et le Conseil régional. Sur la partie production, elle permettra de lever des crédits de l’État  avec un euro venant du CNC pour deux euros des collectivités. Nous avons également lancé une convention tripartite : Centre national du livre -DRAC-Conseil régional. Elle décline le plan gouvernemental en faveur des librairies indépendantes. Nous avons aussi signé un protocole Etat-Conseil régional qui met en place un guichet unique Drac-Conseil régional en matière de soutien à l’industrie du livre et du cinéma.L’Etat va continuer à soutenir la langue bretonne ?Oui. Il poursuit ses efforts auprès des écoles Diwan ou des écoles bilingues. Par ailleurs, la Bibliothèque nationale de France pourra aider ses pôles associés en Bretagne pour la numérisation de leurs fonds en langue bretonne et donc leur meilleure accessibilité. Toutes ces mesures montrent une chose : il y a une culture bretonne ouverte, vivante, que je respecte profondément. Mais soutenir, défendre cette culture, cette identité bretonne, n’est en rien contradictoire avec la place de la Bretagne dans la République. Au contraire ! Et Mona Ozouf parle magnifiquement de ces trois identités : « bretonne, française et républicaine ». N’ayons pas peur de la diversité !À lire également++ Dans l'édition du soir : "Il faudra construire Notre-Dame-des-Landes"++ Dans Ouest-France jeudi : l'interview complète du Premier ministre
  • Wednesday 17 December 2014 - 23:44
    Le président Barack Obama a annoncé ce mercredi soir, heure de Paris, l'ouverture d'un « nouveau chapitre » avec Cuba, s'engageant à examiner avec le Congrès américain la levée de l'embargo imposé depuis un demi-siècle par les Etats-Unis à l'île communiste. « L'isolement de Cuba n'a pas fonctionné », a déclaré le président américain lors d'une allocution historique depuis la Maison Blanche, prônant une « nouvelle approche » et déclarant en espagnol: « Nous sommes tous Américains ».Ce rétablissement des relations diplomatiques avec le régime communiste et l'allègement des sanctions économiques en place depuis plus d'un demi-siècle est une décision historique. Une initiative majeure - et largement inattendue - qui devrait marquer son passage à la Maison Blanche. Fidel Castro pas impliqué dans les discussionsSon homologue cubain Raul Castro a lui aussi pris la parole  depuis La Havane. Les deux dirigeants se sont parlé pendant près d'une heure par téléphone mardi, selon un responsable américain qui précisé que Fidel Castro, qui a cédé la place à son frère en 2006, n'avait pas été impliqué dans les discussions. Le président cubain que, avec son homologue américain, ils s'étaient « mis d'accord sur le rétablissement des relations diplomatiques » entre les deux pays, interrompues depuis plus d'un demi-siècle. Toutefois, « cela ne veut pas dire que le (problème) principal, l'embargo économique, ait été résolu », a-t-il ajouté dans une allocution diffusée par les médias d'Etat. Le pape François en médiateurSelon une source américaine, le pape François a joué un rôle crucial dans le rapprochement entre les deux pays, séparés seulement par les 150 km du détroit de Floride et qui n'ont plus de relations diplomatiques officielles depuis 1961. Le pape a ainsi lancé un appel personnel à M. Obama, dans une lettre cet été, et séparément à M. Castro, et le Vatican a accueilli des délégations des deux pays pour finaliser le rapprochement. Il ya quelques minutes, le pape a d'ailleurs fait connaître sa « grande satisfaction » pour « une décision historique »« Il est clair que des décennies d'isolement de Cuba par les Etats-Unis n'ont pas permis d'atteindre notre objectif d'un Cuba démocratique, prospère et stable », a souligné un responsable américain, jugeant qu'il n'était pas dans l'intérêt des Américains ni des Cubains de pousser ce pays « vers l'effondrement ». Réouverture d'une ambassade à La HavaneM. Obama a demandé au secrétaire d'Etat John Kerry d'entamer « immédiatement » des discussions en vue du rétablissement des relations diplomatiques, interrompues depuis 1961. Les Etats-Unis ont annoncé l'ouverture d'une ambassade à La Havane « dans les mois à venir ». Cette annonce historique intervient quelques heures après celle de la libération d'Alan Gross, un Américain détenu depuis 5 ans à La Havane. M. Gross, 65 ans, était en route mercredi matin pour les Etats-Unis, selon responsable américain. L'échange d'Alan GrossWashington a toujours conditionné une détente avec Cuba à la libération de cet ancien contractuel de l'agence fédérale américaine pour le développement international (USAID), une branche du département d'Etat. Arrêté le 3 décembre 2009 à Cuba, Alan Gross avait été condamné en 2011 à 15 ans de prison pour avoir introduit du matériel de transmission satellitaire interdit dans l'île communiste. Selon un autre responsable américain, il a été libéré dans le cadre d'un échange plus large d'un espion américain détenu à Cuba depuis 20 ans et de trois Cubains écroués aux Etats-Unis. Membres du « groupe des Cinq », ces derniers ont été condamnés en 2001 à de lourdes peines de prison pour espionnage et sont considérés à Cuba comme des « héros de la lutte antiterroriste ». Toujours selon la même source, Cuba a par ailleurs libéré 53 prisonniers politiques. « Poignée de mains »A l'occasion de la crise d'Ebola et de la coopération internationale sur cette question de santé publique, les Etats-Unis et Cuba ont multiplié en octobre les échanges d'amabilités. En dépit de ses difficultés économiques et de ses moyens modestes, Cuba s'est en effet projeté à l'avant-scène de la lutte contre le virus en Afrique de l'Ouest. Fait rare, le secrétaire d'Etat américain John Kerry a même salué la démarche du régim communiste. Le lendemain, l'ex-président cubain Fidel Castro, éternel contempteur du voisin honni, avait déclaré que son pays « collaborerait avec plaisir avec le personnel américain » pour lutter contre Ebola. Quelques signes de détente sont apparus ces dernières années. Le président Raul Castro, qui a succédé à son frère depuis 2006, a mis un frein aux diatribes anti-américaines, alors que son homologue Barack Obama a assoupli les règles qui s'appliquent aux voyages vers l'île communiste. En décembre 2013, Barack Obama et Raul Castro avaient échangé une poignée de mains à Johannesburg à l'occasion d'une cérémonie d'hommage à l'ancien président sud-africain Nelson Mandela. Un édito du New York TimesLa publication, il y a quelques mois, d'un éditorial du New York Times intitulé « Il est temps d'en finir avec l'embargo contre Cuba », avait été jugé « d'une grande habileté » par Fidel Castro. Mais Washington avait maintenu jusqu'à ce jour une ligne ferme envers La Havane. L'embargo américain maintenu depuis 1962, condamné chaque année aux Nations unies à une écrasante majorité, est vivement critiqué sur l'île communiste et les tensions diplomatiques sont fréquentes. Plusieurs sondages montrent toutefois qu'une majorité d'Américains sont favorables à un changement de politique à l'égard de Cuba, y compris en Floride où réside une très importante communauté cubano-américaine anticastriste. Depuis 50 ans, des centaines de milliers de Cubains ont émigré, pour la grande majorité aux Etats-Unis.Aux émigrés « politiques » des premières années de la Révolution, ont succédé des milliers de d'émigrés plus « économiques » qui ont conservé des attaches et de la famille dans l'île.Détente. Les trois agents libérés par les Etats-Unis arrivés à Cuba
  • Wednesday 17 December 2014 - 23:42
    Attendu le 25 décembre dans les salles américaines, le film de Sony, L'Interview qui tue pourrait connaître une sortie très réduite. Les pirates à l'origine des récentes fuites de données du st [...]






  • Wednesday 17 December 2014 - 23:39
    Le nouveau succès obtenu par le pape dans la réconciliation américano-cubaine montre un renforcement du poids du Vatican sur la scène mondiale.
  • Wednesday 17 December 2014 - 23:30
    Orange est attaqué en justice en Californie par une start-up de San Francisco, Telesocial, au sujet d'une application mobile qui permet de passer des appels avec ses amis sur le réseau social Facebook, rapporte le Financial Times.Selon le quotidien, Telesocial soutient que l'application PartyCall, lancée en novembre 2012 par Orange, est basée sur ses propres lignes de codes qu'elle avait partagées avec le groupe français lors de pourparlers en vue d'un accord qui ont par la suite été abandonnés par l'opérateur.La plainte de Telesocial contient notamment des registres de serveurs montrant, selon la start-up, que des salariés d'Orange ont accédé sans autorisation à ses serveurs « pour copier et reconstituer l'application propriétaire de Telesocial et les technologies associées ».« Au cours des six derniers mois, deux juridictions françaises distinctes, dont la cour d'appel de Paris, ont débouté TeleSocial de ses demandes. Cela nous conforte dans l'idée que les requêtes de Telesocial sont totalement infondées », a fait savoir Orange dans une déclaration transmise par email.« Ce n'est pas Telesocial mais Orange qui a été débouté à deux reprises en France », a répondu un porte-parole de la start-up, précisant que Telesocial n'avait pas, à ce stade, assigné au fond l'opérateur en France.
  • Wednesday 17 December 2014 - 23:24
    HANDBALL - Une belle fin de compétition leur permettrait d'obtenir un billet pour un tournoi de qualification olympique...